Cetamada | Génétique
1775
page,page-id-1775,page-template-default,ajax_updown_fade,page_not_loaded,

Génétique

L’ADN pour observer les baleines à bosse

Ny ADN ho entina manara-maso ny trozona misy vombo.

Dans nos projets de recherche, nous nous intéressons aux échanges entre les sous-populations du sud-ouest de l’Océan Indien, l’identification des individus, et le degré de diversité génétique entre les individus pour la population de Madagascar. Afin de répondre à ces différents objectifs, nous étudions l’ADN des baleines à bosse. L’ADN est une molécule présente dans toutes nos cellules qui contient de nombreuses informations comme la couleur des yeux (bleu, vert) ou le type de cheveux (bouclés, blonds etc…).

Ao anatin’ny tetikasam-pikarohana ataonay dia miompana bebe kokoa amin’ireo “sous-populations” ao amin’ny faritra atsimo andrefan’ny ranomasim-be Indiana  sy ny marika manokana ahalalana ireo trozona ary ny taham-pahasamihafana eo amin’ny zenetikan’ireo trozon’i Madagasikara.  

Mba hahatratrarana ireo tanjona ireo no antony handinihanay ny ADN an’ireo trozona misy vombo. Ny ADN mantsy dia môlekiola hita any anatin’ireo sela ao anatitsika ao. Izy io dia ahafahana mahalala zavatra maro momba antsika toy ny lokon’ny voa-maso (manga, maitso) na ny karazam-bolo (holiholy, sns…).

Méthode utilisée

Paikady ampiasaina

Pour récupérer de l’ADN, nous réalisons des prélèvements de tissu sur les baleines à bosse par 2 différents méthode:

Les biopsies : prélèvements d’environ 3 cm de peau et de lard (graisse) faite à l’aide d’une arbalète, d’une flèche équipée d’un embout spécial et d’un flotteur (ce qui permet de la récupérer à la surface de l’eau).

La collecte des quames : morceau de peau de baleine à la surface de l’eau après un saut.

Ces échantillons seront ensuite envoyés au laboratoire BIOGEMME à Brest où des scientifiques chercheront à augmenter le nombre de séquences d’ADN pour rendre plus lisible l’information qui les intéresse.

Misy karazany roa ny fomba ahafahana mahazo ny ADN amin’ny trozona misy vombo :

– Ny biôpsia : hangalana telo santimetatra eo ho eo ny hoditra sy ny taviny. Ny fitaovana ampiasaina amin’izany dia lefona misy lohany manokana ary fampitsingevanana (ahafahana mahazo ny trozona eo ambony rano).

– Fakana ireo ambina hoditra mitsikafona eny amin’ny rano : sombin-koditry ny trozona hita eny ambony rano rehefa avy mitsambikina izy.

Avy eo dia alefa any amin’ny labôratoara BIOGEMME any Brest ireo sombin-koditra ireo mba ahafan’ireo siantifika any an-toerana mikaroka hevitra hampiakarana tahan’ny fivadibadihan’ny nucléotide izay mandrafitra ny ADN ka hahazoany vokatra mazava kokoa amin’ny fitiliana ataon’izy ireo.

Résultats

Vokany

Chaque année, une centaine d’échantillons sont récoltés depuis 2012 dans le canal de Sainte Marie et dans d’autres endroits de Madagascar. Ceci représente environ 10% de la population de baleines à bosse autour de Madagascar (8 à10000 animaux)
A partir du sexe des individus échantillonnés on a observé qu’il y a plus de mâles que femelles (2/3 sont des mâles, 1/3 sont des femelles).
97% de variété parmi les gènes des baleines à bosse de Madagascar ce qui signifie que la population de Madagascar est en bonne santé.

Nanomboka tamin’ny taona 2012 ka hatramin’izao dia anjatony isan-taona ny sombin-koditra azo tao amin’ny lalan-dranon’i Sainte-Marie sy tany amin’ireo faritra hafa eto Madagasikara. Mananika ny folo isan-jaton’ireo trozona misy vombo manodidina an’i Madagasikara no voakasika ao anatin’izany (trozona miisa 8 hatramin’ny 10000).

– Hita teo amin’ireo sombin-koditra nanaovana fitiliana fa maro kokoa ny trozona lahy nohon’ny trozona vavy (roa amin’ny trozona telo no lahy ary iray no vavy).

– Ny vokatry ny fitilianan’ny 97 isan-jaton’ny karazan’ireo “gènes” an’ireo trozona misy eto Madagasikara no nahalalana fa  salama tsara izy ireo.